Télétravail: 34 jours pour les frontaliers français à compter du 1er janvier 2023

C’est officiel !

Le seuil fiscal de télétravail entre le Luxembourg et la France passe de 29 à 34 jours par an.

L’avenant à l’accord a été signé ce lundi 7 novembre entre la ministre des Finances luxembourgeoise Yuriko Backes et son homologue français Bruno Le Maire. Ce sont environ 120 000 frontaliers français qui seraient directement concernés par cet accord. Une nouvelle qui est la bienvenue pour les frontaliers français. Toutefois cet acte ne produira effet qu’à compter du 1er janvier 2023, après avoir été ratifié par chacun des États. Avant cette date, le quota en vigueur reste donc celui des 29 jours.

Ainsi, un salarié français employé au Luxembourg qui dépasserait les 34 jours devra payer tous ses impôts sur le revenu en France dès le 1er jour de télétravail et nonplus au Luxembourg.

Enfin, il faut bien comprendre que ce seuil fiscal qui passe à 34 jours par an est différent du seuil social.