Solde de congés élevé : que faire ?

La loi dit qu’en principe, l’employeur doit accorder le congé et le salarié doit le prendre entièrement durant l’année en cours. Il arrive que cela ne soit pas possible.

Sous certaines conditions, le congé annuel peut être reporté :

  • Jusqu’au 31 décembre de l’année suivante, à la demande du salarié et s’il s’agit des congés de la première année de travail auprès de l’employeur qui n’ont pas pu être pris en totalité.
  • Jusqu’au 31 mars de l’année suivante à condition que :
    • Le salarié qui a demandé ses congés et se les ai vu refusés, n’ait pas pu les prendre en raison des besoins du service ou des souhaits justifiés d’autres salariés ;
    • Le salarié bénéficiait encore de jours de congés annuels au moment de son départ en congé de maternité, congé d’accueil ou en congé parental.
  • Après la date de reprise du travail si le salarié n’a pas pu prendre ses congés en raison d’une incapacité de travail (maladie, accident de travail ou maladie professionnelle).

À noter que s’il le souhaite, l’employeur peut mettre en place un système de report du congé annuel plus souple (report illimité des jours de congés non pris d’une année à l’autre, mise en place d’un compte épargne-temps, par exemple).

Afin de préserver la santé et la sécurité des salariés, il est conseillé de ne pas reporter le congé au-delà d’une période de 18 mois.

Contexte exceptionnel, mesure exceptionnelle

En cette année très particulière due à la crise du COVID-19, vous êtes nombreux à ne pas avoir pris l’entièreté de vos congés et vous vous retrouvez en fin d’année avec un solde extrêmement élevé.

Que faire ? L’ALEBA vous conseille d’en prendre en cette fin d’année, si possible et avec l’accord de votre employeur et de déposer votre demande par écrit.

Il est important, pour notre santé mentale, et alors que notre maison est souvent devenue notre nouveau bureau, de prendre du congé, de faire un vrai break, d’opérer une vraie déconnection, de mettre son téléphone pro en silence, de passer du temps avec notre famille, nos proches. Pour l’ALEBA, qui a placé le well-being au centre de son programme électoral en 2019, c’est essentiel.

Nous vous invitons à garder bien soigneusement toute demande de congés par écrit et l’acceptation de cette dernière par l’employeur.

Si le congé ne peut pas être pris cette année, nous conseillons aux Délégués de négocier avec leur employeur un report exceptionnel de x jours en 2021 afin que le congé ne soit pas perdu.

2020 a été une année exceptionnelle en tous points et chaque partie doit se montrer compréhensive et essayer de trouver des compromis. Le report de congés est dans ce contexte-ci une bonne solution. L’ALEBA rappelle qu’elle conteste tout « forcing » exercé par les employeurs sur les salariés à prendre du congé !

Vous avez des questions ? N’hésitez pas à contacter notre service Legal par mail à l’adresse suivante : legal@aleba.lu ou par téléphone au +352 223 228-1 (10h-12h et 14h-16h).