Salarié symptomatique ou testé positif : quel processus doit être en place dans votre entreprise ?

Nous ne considérons ici que la sphère professionnelle du salarié.

Pour rappel, les symptômes de la COVID-19 sont :

En entreprise, si un salarié présente un de ces symptômes, il doit informer le responsable COVID-19 au sein de son entreprise. Celui-ci doit l’isoler du reste des salariés et lui fournir un masque chirurgical ou un masque FFP2 sans valve idéalement.

Le responsable COVID-19 doit ensuite contacter la helpline du gouvernement (+352 24 76 55 33) et transmettre les informations liées aux symptômes et à l’activité de la personne en entreprise, comme p.ex. :

  • Quand le salarié était-il présent sur site ?
  • Avec qui et dans quelles circonstances a-t-il été en contact avec d’autres personnes ?
  • Les gestes barrière ont-ils été respectés ? Distance de 2m, port du masque, etc.

L’Inspection sanitaire délivrera au salarié une ordonnance pour réaliser le test COVID-19. Si le résultat du test est :

  • Positif : l’Inspection sanitaire placera le salarié en isolement à la maison et fournira un arrêt médical de 10 jours. Pendant cette période de confinement à domicile, tout contact doit être évité avec d’autres personnes et un masque chirurgical doit être porté chaque fois qu’il se trouve en présence d’autres personnes.
  • Négatif : si le salarié ne présente plus de symptômes, il peut retourner travailler.

L’Inspection sanitaire questionnera également le salarié sur ses contacts privés et professionnels pour déterminer les cas contacts éventuels.

S’il s’avère qu’il y a eu des contacts à haut risque avec d’autres salariés, c-à-d un contact face-à-face pendant plus de 15 minutes ou un contact physique non protégé, ceux-ci sont placés en quarantaine à leur domicile et peuvent télétravailler, si cela est possible. L’Inspection sanitaire leur fournira un certificat d’arrêt de travail au besoin. Ces sujets devront réaliser un test COVID-19 au 6e jour après le dernier contact avec le salarié infecté. Si le résultat du test est :

  • Positif : l’inspection sanitaire placera le salarié en isolement à la maison et fournira un arrêt médical de 10 jours. Pendant cette période de confinement à domicile, tout contact doit être évité avec d’autres personnes et un masque chirurgical doit être porté chaque fois qu’il se trouve en présence d’autres personnes.
  • Négatif : si le salarié ne présente plus de symptômes, il peut retourner travailler.

Les bureaux doivent être désinfectés.

Pour en savoir plus sur l’isolement et la quarantaine :

https://covid19.public.lu/fr/sante-protection/quarantaine-isolement-traitement.html

Recommandations sanitaires temporaires :

https://sante.public.lu/fr/espace-professionnel/recommandations/direction-sante/covid-19-test_david/covid-19/000-covid-191-annexes/recommandations-sanitaires-administratif.pdf 

Par respect du secret médical, l’identité du salarié symptomatique et même du salarié testé positif au COVID-19 ne devra jamais être divulguée par l’employeur ou le responsable COVID-19 au reste du staff.

 

ALEBA’s tipps

1.     Votre Délégué(e) à la Sécurité et à la Santé ALEBA doit être associé(e) à la mise en place de ces processus, et tenu(e) au courant de la situation sanitaire dans l’entreprise. Il/Elle est également à votre disposition pour toute question complémentaire, ou en cas de doute.

2.     De manière générale, et fonction de la gravité de la situation et de son évolution rapide, l’ALEBA recommande à chaque salarié de scrupuleusement respecter les règles en vigueur dans son pays de résidence et celles de son entreprise.

3.     La situation est à ce point compliquée que, pour l’ALEBA, le bon sens de chacun doit, à tout moment, primer, pour sa propre sécurité et pour celle de ses collègues : respectez donc strictement et toujours les gestes barrière, et évitez tout comportement ou toute situation à risque.