Réforme fiscale 2017 : communiqué de presse

bettelREFORME FISCALE :
UNE REFORME GLOBALEMENT ENCOURAGEANTE, ENCORE FLOUE ET LOIN D’ÊTRE ABOUTIE

 

L’ALEBA a pris connaissance du contenu de la réforme fiscale présentée ce lundi par le Gouvernement Bettel. Si cette évolution fiscale semble globalement positive, il est évident pour l’ALEBA que la réforme est insuffisamment précise, mais également sans grande prise de risques de la part du Gouvernement.

Des mesures positives…

L’ALEBA salue les mesures favorables aux ménages et aux familles, telles que la mise en place d’un barème plus équitable, les crédits d’impôts adaptés aux revenus, l’augmentation du plafond cotisable de l’épargne logement et de l’abattement pour l’assurance prévoyance-vieillesse, ou encore les déductions des intérêts débiteurs liés à un prêt immobilier. Les ménages à faibles et moyens revenus seront particulièrement concernés et cela ne peut avoir qu’un impact positif sur leur pouvoir d’achat. La confirmation de la suppression de l’impôt d’équilibrage budgétaire de 0.5% est évidemment aussi une bonne nouvelle.

Des mesures encore floues…

L’introduction de l’imposition individuelle pour les couples mariés est également une mesure appréciable, mais elle reste encore bien floue aux yeux de l’ALEBA. En effet, si elle permet une imposition mensuelle ajustée à la situation réelle de chaque contribuable, et évite notamment le paiement des avances trimestrielles, des questions concrètes subsistent dans sa mise en pratique : par exemple, sur quelle déclaration fiscale inscrire les enfants, les charges et abattements du ménage ?

Des mesures loin d’être abouties !

Pour l’ALEBA, il est indispensable que la contribution fiscale soit réellement équitable. L’ALEBA regrette ainsi que le Gouvernement ne soit pas allé plus loin dans l’allègement fiscal des familles monoparentales à faibles revenus, ou, par exemple, de manière à être en ligne avec les évolutions sociétales, dans l’application automatique de la classe d’impôt 2 pour les couples pacsés, comme pour les couples mariés ! De même, il est dommage que le courage politique ait manqué pour réfléchir en profondeur, une bonne fois pour toutes, à la suppression des différentes classes d’impôt au profit d’une classe unique. Pour l’ALEBA, des efforts plus importants auraient également pu être demandés aux grandes entreprises, dans lesquelles la (très bonne saison) des dividendes va bientôt s’ouvrir…

L’ALEBA n’oublie bien entendu pas que les mesures énumérées lundi font suite à d’autres, bien moins agréables, annoncées ou mises en œuvre précédemment par le même Gouvernement, dont l’augmentation de la TVA et un énième report du saut d’index, sans oublier l’instauration de l’impôt d’équilibrage temporaire!!

Dans le contexte de cette réforme, et en tant que premier syndicat du secteur financier, secteur d’activité-clé de l’économie luxembourgeoise, l’ALEBA regrette enfin de n’avoir été une nouvelle fois ni consulté ni associé.

(Luxembourg, le 02 mars 2016)

 

Contacts Presse

Laurent Mertz
Secrétaire Général
47 97 27 44
laurent.mertz@kbl-bank.com

Sandra Carvalho
Head of Communications and Strategy
223 228 1
sandra.carvalho@aleba.lu