Le plan social signé, 93 emplois menacés

La banque américaine et les syndicats se sont entendus sur un plan social portant sur 93 salariés au lieu des 105 initialement prévus. 

Le 28 septembre dernier, JP Morgan Bank au Findel lançait une bombe en annonçant la suppression de près d’un quart de ses effectifs. 105 emplois étaient en effet visés par un plan social destiné à restructurer les activités de la banque américaine au Grand-Duché.

Après deux semaines de négociations, direction et syndicats sont parvenus à un accord. Finalement, ce sont 93 emplois qui sont amenés à disparaître. Une partie de l’activité sera déplacée à Édimbourg (Écosse) et une autre délocalisée vers l’Inde.

En réduisant le nombre de licenciements de 12 unités, les syndicats représentés lors des négociations (Aleba, LCGB et OGBL) ont aussi obtenu un certain nombre de mesures sociales pour les salariés concernés. Un budget sera, par exemple, mis à leur disposition pour suivre des formations ou carrément se réorienter professionnellement.

L’Essentiel.lu, le 19 octobre 2016