L’accord belgo-luxembourgeois sur le télétravail des frontaliers prolongé jusqu’au 31 mars 2021

Le ministère des Finances luxembourgeois a annoncé ce mardi que le Grand-Duché et la Belgique se sont mis d’accord ce jour pour prolonger jusqu’à la fin du mois de mars 2021 les règles facilitant le télétravail des travailleurs frontaliers.

Le 19 mai dernier, les deux pays avaient signé un accord amiable qui précisait le traitement fiscal des travailleurs frontaliers dans le cadre de la lutte contre la propagation de la COVID-19. Cet accord, prorogé à deux reprises, prévoit que les jours pendant lesquels les travailleurs frontaliers sont amenés à travailler depuis leur domicile en raison des mesures prises pour combattre la pandémie de COVID-19, ne soient pas pris en compte comme jours prestés dans l’État de résidence du frontalier.

Afin de continuer à contenir la propagation du virus et d’assurer la sécurité des citoyens, les deux ministres Pierre Gramegna et Vincent Van Peteghem ont décidé de prolonger cet accord amiable jusqu’au 31 mars 2021.

Une fois de plus, l’ALEBA salue la décision prise entre les deux pays qui permet de protéger les travailleuses et travailleurs de Belgique de la place financière mais aussi des autres secteurs de notre économie.