Journée internationale des personnes handicapées : pour l’ALEBA, la lutte contre les discriminations envers les salariés handicapés est essentielle en entreprise

Ce 3 décembre marque la journée internationale des personnes handicapées. Selon l’OMS, plus d’un milliard de personnes (près de 15% de la population mondiale) souffre d’une forme ou d’une autre de handicap. Au Luxembourg, en 2016, environ 9 200 personnes, en âge de travailler, étaient des salariés handicapés.

Cette année, comme d’autres organisations à l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’ALEBA célèbre « une journée pour tous ». Ce thème reprend l’idée de plus en plus acceptée que le handicap fait partie de la condition humaine. Nous avons pratiquement tous un jour été en contact avec une personne handicapée, que ce soit dans notre famille, notre cercle amical ou dans notre vie professionnelle. Les clichés sur les personnes handicapées sont pourtant encore nombreux et ont la vie dure.

Malgré un contexte marqué par une épidémie mondiale sans précédent, l’ALEBA appelle à continuer la lutte contre les discriminations envers les salariés handicapés, quel que soit leur forme de handicap. Comme les salariés dits « normaux », ces femmes et ces hommes sont des acteurs importants pour les entreprises et notre société.

L’ALEBA invite une fois encore les entreprises du secteur financier à assumer leur responsabilité sociale, et à veiller à offrir davantage de postes de travail aux personnes souffrant d’un handicap.  La Charte commune pour promouvoir l’égalité des chances des personnes en situation de handicap sur le marché de l’emploi », signée par les syndicats et le patronat, doit devenir une réalité.