Vers une convention des banques plus moderne

Le principal syndicat des banques luxembourgeoises, l’Aleba, a fait savoir hier qu’il veillera à «tenir compte de l’évolution des métiers et de la complexité des tâches» dans la négociation de la future convention collective de travail sectorielle, pour 2017. D’un sondage réalisé auprès des employés de banques, l’Aleba retient notamment que le contrat collectif doit être davantage en ligne avec la réalité des activités bancaires, mais surtout avec les besoins nouveaux des salariés. «Des salariés sont perdus dans une convention qu’ils ne comprennent plus» note le syndicat. «Il ne peut plus être question de fonction de dactylo ou de manipulateur de titres» relève l’Aleba alors que ces métiers n’existent plus guère. Un groupe de travail a été créé pour prendre en compte ces considération et conduire les négociations. Parmi les principales revendications figurent l’augmentation des salaires et de la prime de conjoncture, l’ajout de nouveaux jours de congés extraordinaires et de politique de rétention des salariés. (pso)
Luxemburger Wort vom Donnerstag, 14. Juli 2016, Seite 15