Vendredi Saint au Luxembourg : Un jour chômé mais que pour les banquiers

wort_logoCe Vendredi Saint est un jour férié dans trois départements français dont la Moselle et en Allemagne (Karfreitag). Au Luxembourg ce n’est pas un jour chômé, excepté pour l’ensemble des salariés du secteur bancaire.

Pas la peine de se déplacer au guichet de sa banque ce vendredi 3 avril au Luxembourg car le Vendredi Saint -jour de la commémoration de la Passion dans la tradition chrétienne- est un jour férié chômé pour tous les salariés qui travaillent dans un établissement de crédit. Ils étaient 25.785 employés exactement au 31 décembre 2014.

Mais pourquoi un «congé bancaire» le Vendredi Saint? «A l’origine, il y avait un certain nombre de jours de congé qui ont fini par perdre leur sens comme le lundi de la Fête de la ville à Luxembourg (“Braderiesméindeg”), par exemple. Mais ils ont été réintégrés dans la convention collective du secteur. Par défaut, ces jours ont été placés sur des jours moins actifs pour les banques. Comme le Vendredi Saint ou l’après-midi du jour de Noël. Le Vendredi Saint étant lié à la tradition chrétienne, les bourses européennes sont fermées», explique Laurent Mertz, membre du Comité exécutif de l’Aleba, en charge de la communication.

Quelques salariés des banques qui ont les yeux rivés sur le marché asiatique par exemple, assurent toutefois une permanence ce vendredi matin. «Ce sera aussi le cas le 1er mai, le jour de la Fête du travail», glisse Laurent Mertz.

L’occasion de rappeler que ce Vendredi Saint, c’est-à-dire le vendredi qui précède Pâques, est un jour de recueillement pour tous les chrétiens. Ils commémorent la Passion, c’est-à-dire le supplice et la crucifixion du Christ. C’est le jour qui marque la fin de l’aventure «humaine» de Jésus avant sa Résurrection.

(source : http://www.wort.lu/fr/politique/vendredi-saint-au-luxembourg-un-jour-chome-mais-que-pour-les-banquiers-551e53740c88b46a8ce56b76)