Congé pour raisons familiales en cas de quarantaine de l’enfant : l’ALEBA demande de la cohérence !

Pour Roberto Mendolia, Président de l’ALEBA, « la reprise des cours à partir du 15 septembre prochain ne veut pas dire que le Covid-19 soit complètement éradiqué ».

Pourtant, avec la rentrée scolaire, les mesures spéciales du congé pour raisons familiales (CRF) mises en place pendant le confinement et prolongées durant l’été, cesseront. Dès lors, on revient au nombre limité de jours d’absence pour maladie de l’enfant.

« Même si nous espérons que cette rentrée scolaire se déroule aussi normalement que possible, avec les règles et les processus sanitaires définis, une mise en quarantaine d’un enfant n’est jamais exclue, en cas de doute notamment, et nous voulons qu’un parent-salarié puisse être à ses cotés, et nous demandons donc que les mesures spéciales du congé pour raisons familiales (CRF) soient prolongées jusqu’au 31 décembre ».

A noter que si un tel écartement de l’enfant devait être décidé par la Direction de la Santé, une dérogation au système normal du congé pour raisons familiales est prévue. Ceci est confirmé par la CNS qui mentionne sur son site : « La durée du congé pour raisons familiales peut être prorogée, sur avis conforme du Contrôle médical de la sécurité sociale (…) en cas de mise en quarantaine d’un enfant, décidée par le médecin de la Direction de la Santé (…). »