ABLV Bank Luxembourg S.A. en liquidation judiciaire : A quand un plan social pour les salariés ?

Depuis presque deux ans, l’ALEBA suit de près la situation difficile de ses 18 membres et salariés de ABLV Bank Luxembourg S.A. Ils n’ont cessé de manifester leur inquiétude quant à l’avenir de la banque et à leur propre futur. Aujourd’hui, la banque est en liquidation judiciaire et les salariés continuent de souffrir de cette situation malsaine. L’ALEBA monte au créneau !

L’ALEBA, préoccupée par le sort de ses membres, a rencontré la CSSF début juillet, alors que la banque était sous sa tutelle, afin d’obtenir des réponses adéquates pour les salariés inquiets. C’est à ce moment que la liquidation judiciaire a été prononcée et que le sort de la banque a été mis entre les mains des liquidateurs. Ainsi, depuis juillet, les salariés de la banque font de leur mieux et collaborent avec les liquidateurs afin que cette situation intenable et malsaine se termine au plus vite.

“Depuis le début, nous faisons tout notre possible pour aider et soutenir les salariés en détresse. Cette situation ne peut plus continuer ! Les salariés doivent retrouver rapidement un nouvel emploi, car l’avenir de familles entières est en jeu. Pour nous, il est primordial d’entamer très rapidement les négociations d’un plan social !”, affirme Roberto Mendolia, Président de l’ALEBA.

Malgré les nombreuses tentatives, notamment via des lettres ouvertes adressées aux liquidateurs et à leur avocat, pour savoir quand les négociations d’un plan social pourraient enfin commencer, l’ALEBA et les salariés sont face à un mur. Selon la partie adverse, les conditions pour un plan social ne seraient pas réunies. En réalité, l’ALEBA constate que les liquidateurs essaient tant bien que mal de contourner les négociations d’un plan social !

Une procèdure de mise en liquidation qui pose question

Il semblerait aujourd’hui que les liquidateurs ont un recours massif à des consultants externes issus de leurs propres cabinets, aux frais de la banque, et ne font appel aux salariés que sporadiquement ! Ces deux derniers mois, les frais des consultants externes auront même coûté plus cher que les frais du personnel de la banque. L’ALEBA est choquée de voir que les liquidateurs auraient recours à leurs propres entreprises, et profiter ainsi d’une position dominante, au détriment des salariés qui sont toujours à leurs postes, à leur disposition, et qui sont tout à fait aptes à gérer la liquiditation avec les liquidateurs.

Tenant compte de ces informations tout bonnement scandaleuses, l’ALEBA comprend pourquoi les liquidateurs ne veulent pas négocier un plan social et pire, elle craint qu’à ce rythme il ne reste plus de budget pour accompagner les salariés vers une nouvelle carrière professionnelle !

Les salariés, tiendront-ils encore longtemps ? Certains peut-être, mais la plupart d’entre eux ne tiendra pas longtemps dans ces conditions que l’on pourrait assimiler à du harcèlement !

En effet, pour ajouter à l’incertitude de leur avenir, l’employeur ne tient aucun de ses engagements : un plan de rétention a été négocié en 2018 ainsi qu’en 2019, afin que les salariés restent dans la banque et continuent de faire leur travail malgré ces conditions très tendues et malsaines. Bien que l’ALEBA ait déjà demandé aux liquidateurs de procéder au paiement des indemnités de 2018, rien n’a encore été payé aux salariés !

Ces derniers ont bien tenté de se faire entendre auprès de la juge commissaire en lui envoyant une lettre le 3 octobre dernier. A ce jour, ils attendent toujours une prise de position formelle.

L’ALEBA ne cessera de soutenir les salariés par tous les moyens légaux et médiatiques possibles pour dénoncer ces faits, et pour défendre les droits et la dignité des employés jusqu’au bout.

La place aux promesses est ainsi révolue.

Une manifestation sera dès lors organisée très prochainement devant la banque (26A, Bld Royal) si les négociations d’un plan social ne sont pas entamées.

Communiqué de presse du lundi 21 octobre 2019.

Contact presse:

Sandra Carvalho, Head of Communications & Strategy (sandra.carvalho@aleba.lu / +352 671 223 228) 

Roberto Mendolia, Président, (roberto.mendolia@aleba.lu / +352 223 228-1)