26e jour de congé légal : L’ALEBA désapprouve la recommandation de l’ABBL et de l’ACA

Dans son communiqué de presse du 29 mars dernier, l’ALEBA se réjouissait de la validation du projet de loi 7399 par la Chambre des Députés, ancrant ainsi dans le Code du Travail le 9 mai en tant jour férié et augmentant le congé légal à 26 jours.

L’ALEBA demandait aux associations patronales ABBL et ACA de rapidement donner à leurs membres les consignes pratiques pour la mise en place de ces deux jours supplémentaires.

Force est de constater que l’ABBL et l’ACA se jouent de la décision de la Chambre des Députés ! Dans leurs recommandations les organisations patronales enjoignent en effet leurs membres à ne pas donner le jour de congé supplémentaire aux salariés âgés de plus de 50 ans, au motif que ceux-ci disposent déjà d’un quota de jours plus importants. C’est inacceptable ! Ces recommandations ne respectent ni la Loi ni son esprit, et sont de surcroit discriminantes vis-à-vis des salariés plus âgés. La loi augmente le congé légal, et ce sont donc tous les salariés qui doivent en profiter, sans exception.

Ces recommandations dénaturent également l’esprit des Conventions Collectives de Travail et l’accord de principe conclu entre les syndicats et les organisations patronale octroyant quelques jours de congés supplémentaires aux salariés plus âgés.

L’ALEBA compte bien faire entendre raison à l’ABBL et à l’ACA, et a demandé, ensemble avec l’OGBL et le LCGB, à ce que le sujet soit à l’ordre du jour des prochaines réunions des Commissions paritaires, prévues prochainement.

Luxembourg, le 10 avril 2019.