Projet de refonte du système de rémunération

paperjam_logoL’Aca préconise à nouveau un démantèlement total des acquis des salariés conventionnés du secteur des assurances.  À ce jour, malgré les propositions des syndicats, qui reflètent les excellents résultats du secteur, les négociations tentent d’avancer tant bien que mal.  L’Aca s’obstine à n’aborder que son seul projet de refonte du système de rémunération, qu’elle n’a d’ailleurs remis aux syndicats qu’après trois mois de vaines discussions.  La proposition de l’Aca ne garantit plus aucune visibilité d’évolution de carrière et laisse encore plus de place à l’aspect subjectif de classification dans les groupes de fonction.  Elle s’oppose notamment aux garanties minimales de classification à l’engagement et ne prévoit aucune évolution de carrière pour les salariés concernés.  Aucun mécanisme de codécision, ni de moyen de recours n’est prévu en la matière.

L’Aca s’oppose également à toute reconduction tacite des automatismes (échelons d’ancienneté, de formation, de performance), bref à toute augmentation financière quelconque.  Ne vouloir payer la prime de performance qu’à seulement 25% des salariés confirme que les représentants de l’Aca n’ont aucune reconnaissance envers le travail qu’effectuent quotidiennement les salariés du secteur.  Le blocage délibéré des négociations confirme la volonté de l’Aca de vouloir amener les syndicats à signer une Convention collective de travail au rabais, liée à l’échéancier proche du paiement de la prime de juin.  Étant donné les positions fondamentalement opposées des parties, un groupe de travail «analyse des fonctions et classification dans les barèmes» vient d’être mis en place.

Les syndicats espèrent que dorénavant de vraies négociations pourront être menées, dans l’intérêt des acquis des salariés du secteur des assurances.

(source : http://paperjam.lu/communique/projet-de-refonte-du-systeme-de-remuneration?language=en-gb)