Plan Social chez CREDEM INTERNATIONAL (Luxembourg) S.A. : Saisine de l’ONC

Les syndicats ALEBA, OGBL-Secteur Financier et LCGB-SESF ont été invités fin-juillet 2018 à négocier un plan social à la Banque CREDEM INTERNATIONAL (Luxembourg) S.A. qui va impacter la totalité du personnel, c’est-à-dire 15 salariés. Malheureusement, les négociations ont échoué et l’Office National de Conciliation (ONC) a été saisi le jeudi 9 août. Les syndicats font le point sur la situation.

CREDEM, qui a pu s’appuyer sur des employés fidèles (ancienneté moyenne des salariés de 20 ans), loyaux et qui ont fait sa prospérité (plus de 18 Millions d’Euros de bénéfice annuel moyen sur les 10 dernières années), a décidé de fermer son activité au Luxembourg après 45 années de présence au Grand-Duché de Luxembourg.

L’ALEBA, l’OGBL-Secteur Financier et le LCGB-SESF sont révoltés par les méthodes de travail de la Direction : les négociateurs ne sont pas les décideurs, la Direction du groupe en Italie refusant de négocier avec les syndicats. En outre, la Direction s’est présentée le premier jour sans aucune préparation, avec un projet tenant en … trois lignes (!!!). Enfin, les syndicats constatent que les documents transmis par l’avocat de la Banque ne reflètent pas la réalité des négociations, l’avocat revenant régulièrement sur les points déjà négociés. C’est du jamais vu dans les négociations de plans sociaux dans le secteur financier !

A l’issue de la période légale de négociation, la proposition présentée par la CREDEM est jugée irrespectueuse et insultante par ses salariés qui vont perdre leur emploi et se retrouver dans des situations financières difficiles, avec toutes les conséquences sociales et familiales qui peuvent en découler. En effet, la proposition actuelle est nettement en-dessous de ce qui se pratique habituellement dans des situations similaires et ne correspond même pas au quart de ce qui est d’usage dans le Secteur Bancaire au Luxembourg.

L’ALEBA, l’OGBL-Secteur Financier et le LCGB-SESF dénoncent dès lors aujourd’hui fermement cette attitude inacceptable, qui montre que la Banque ne veut pas prendre ses responsabilités sociales face à ses salariés et ce avec le concours et sur les conseils de leur avocat.

Les salariés ne sauraient se contenter des miettes proposées par la Direction aux vues des sacrifices qu’ils ont consenti depuis de nombreuses années au plus grand bénéfice de la Banque. Des actions de protestation ont déjà commencé en interne et une manifestation devant l’ONC sera organisée prochainement.

 

Communiqué par l’ALEBA, l’OGBL-Secteur Financier et le LCGB-SESF le 13 août 2018.

 

Personnes de contact sur le dossier CREDEM :

Matthias LINDAUER, Legal Advisor de l’ALEBA, matthias.lindauer@aleba.lu

Eddy GIRARDI, Coordinateur de l’ALEBA, eddy.girardi@aleba.lu