Plan Social chez Caixa Geral de Depósitos

Les négociations pour un plan social à la Banque d’Etat portugaise, Caixa Geral de Depósitos S.A., ont commencé mi-juillet 2018, mais malheureusement n’ont pas encore abouti. Les syndicats ALEBA, OGBL-Secteur Financier et LCGB-SESF font le point sur l’état des négociations.

L’ALEBA, l’OGBL-Secteur Financier et le LCGB-SESF sont révoltés par les conditions imposées par l’employeur qui n’est pas le décideur.

Une Banque d’Etat avec des employés fidèles, loyaux et qui ont fait sa prospérité a décidé de fermer son activité au Luxembourg après 21 années de présence au Grand-Duché de Luxembourg.

Après près de 10 jours de négociations la proposition présentée par la Succursale est jugée irrespectueuse vis-à-vis des employés qui vont perdre leurs emplois et se retrouver dans des situations financières difficiles. En effet, la proposition actuelle est nettement en-dessous de ce qui se pratique habituellement dans des situations similaires. En effet, la proposition ne correspond même pas au quart de ce qui est d’usage dans le Secteur Bancaire.

L’ALEBA, l’OGBL-Secteur Financier et le LCGB-SESF dénoncent dès lors aujourd’hui fermement cette attitude inacceptable, qui montre que la Banque ne veut pas reconnaître ses responsabilités sociales face à ses salariés, victimes innocentes de cette fermeture, et ce avec le concours et sur les conseils de leurs avocats.

En d’autres termes : une prise d’otage des salariés, ce qui est plus qu’honteux !

 

Communiqué par l’ALEBA, l’OGBL-Secteur Financier et le LCGB-SESF

 

Personnes de contact sur le dossier Caixa :

Carla VALENTE, Legal Advisor de l’ALEBA, carla.valente@aleba.lu