Détermination du taux d’imposition : l’ALEBA demande une prolongation du délai pour les salariés non-résidents mariés

Ces dernières semaines, l’Administration des Contributions Directes (ACD) a envoyé aux salariés non-résidents mariés un courrier leur demandant de choisir, pour 2018, soit l’application du taux qu’elle propose, soit la demande d’établissement d’un nouveau taux. L’ALEBA, syndicat majoritaire du secteur financier et représentant plusieurs milliers de salariés non-résidents, considère que le délai de réponse fixé par l’ACD, à savoir le 31 octobre 2017, est tout simplement intenable pour les contribuables.

En effet, fonction de l’importance de l’exercice à réaliser, de sa complexité, de son impact mais aussi et surtout bien souvent de la nécessité pour les contribuables de se faire aider pour répondre le plus adéquatement possible, l’ALEBA demande à l’Administration des Contributions Directes de bien vouloir prolonger le délai fixé d’un mois supplémentaire, c’est-à-dire jusqu’au 30 novembre 2017. Dans ce contexte, l’ALEBA va entamer une série de démarches auprès des Ministères et des Administrations concernées.

L’ALEBA rappelle qu’elle continue à organiser pour tous ses membres non-résidents (salariés et pensionnés), des conférences sur la réforme fiscale 2017-2018, qui reviennent largement sur la détermination de la classe d’impôts que les contribuables doivent opérer. Plus d’infos http://www.aleba.lu/conferences-reforme-fiscale-quelles-demarches/

Communiqué de presse du 19 octobre 2017

Contacts presse :

Laurent Mertz, Secrétaire Général (laurent.mertz@kbl-bank.com / +352 621 232 295)

Sandra Carvalho, Head of Communications & Strategy (sandra.carvalho@aleba.lu / +352 671 223 228)