D.A.S. Luxemburg annonce la suppression d’une quinzaine d’emplois

L’ALEBA négociera le plan social

Alors même qu’elle négocie toujours le plan social auprès de la Banque Hapoalim, l’ALEBA annonce ce matin un nouveau plan social qui touche la place financière.

En effet, D.A.S. Luxemburg, compagnie d’assurances spécialisée depuis plus de 40 ans dans la protection juridique et installée à Strassen, a annoncé son intention de licencier une quinzaine de ses salariés.

« Cette fois encore, nous mobilisons nos équipes (Legal, Coordination et Social) pour venir en aide à ces salariés touchés par une suppression économique de leur poste de travail. Ces salariés n’ont jamais démérité, ils ont contribué avec fidélité, pour certains d’entre eux pendant plus de 25 ans, à créer de la valeur chez D.A.S. Luxemburg, et la responsabilité sociale de leur employeur consiste donc aujourd’hui à accepter la mise en place d’un plan social de très grande qualité » indique Laurent Mertz, Secrétaire Général. « C’est d’autant plus important que le secteur des assurances à Luxembourg se porte fort bien » ajoute-t-il.

L’ALEBA, syndicat majoritaire du secteur financier, s’engage à négocier des conditions de sortie honorables pour tous les salariés impactés, et notamment un volet « outplacement » significatif.

« En 2017 nous avons négocié cinq plans sociaux (dont la Banque Hapoalim), impactant environ 200 salariés. 2018 vient juste de commencer et déjà sommes-nous confrontés à un nouveau plan ! C’est incompréhensible alors que les organisations patronales du secteur financier se targuent de bons, voire très bons résultats. Ou plutôt, c’est simple : partout on cherche à accroître encore le profit, quelle que soit la casse « humaine » que cela représente ! » regrette Laurent Mertz. « Oui la Place financière doit se réinventer, et trouver des solutions pour faire face aux défis, technologique ou réglementaire, qui sont devant elle. Mais j’ai le sentiment que pour l’instant, ce sont souvent les solutions faciles de réduction des coûts via des suppressions d’emplois qui sont utilisées par les entreprises pour rester concurrentielles, or ce ne sont pas là les réponses adéquates aux problématiques du secteur. Il faut davantage d’anticipation, et surtout miser bien plus sur le développement des compétences des salariés.

L’ALEBA rappelle enfin qu’elle s’apprête à négocier une nouvelle Convention de Travail pour les salariés du secteur des Assurances.

 

Contacts presse :

Laurent Mertz, Secrétaire Général (laurent.mertz@kbl-bank.com / +352 621 232 295)

Sandra Carvalho, Head of Communications & Strategy (sandra.carvalho@aleba.lu / +352 671 223 228)